macalifornie.com

Ma nouvelle vie sportive de maman

Menu Close

Echec et…..pas mat!

Yes of course!

Yes of course!

“L’échec n’entache pas la sincérité de la tentative.”
– Merci Paul*

Oui, j’ai échoué, tout simplement échoué.
Je n’avais pas fait de sport pendant 1 an, je n’en ai presque pas fait pendant 1 an de plus !
– La faute à qui ?
– A moi.
Bébé a grandi, bébé fait toujours ses nuits (ok, pas quand les dents poussent on est bien d’accord ce n’est pas SUPER-bébé non plus !), bébé est une merveille de gentillesse et en plus elle va à la crèche. Ce n’est donc surtout pas à cause de bébé.
Non la cause est assez simple, voir simpliste : un manque réel est sérieux de discipline.
Mais j’ai essayé, et j’y ai même cru (vous aussi je sais…) !
Oui, mes copines me diront « mais c’est normal, la 1ère année avec un bébé tu es fatiguée, tu fais du sport sans t’en rendre compte ». Ce n’est pas totalement faux, mais pas totalement vrai non plus.
D’autres mamans y arrivent alors pourquoi pas moi ?
Et bien tout simplement parce que j’ai manqué de volonté, que je me suis laissée avoir par mon nouveau quotidien de maman, que j’ai eu des bas (pas des collants) …Toussa toussa.

Je comptabilise quelques sorties en stand up paddle (max 5) , quelques séances de natation (max 15), 4 sorties en ski de randonnée et 10 footing avec Boby le chien. Ce qui donne moins d’une activité sportive par semaine depuis 9 mois.
Mes copines me diront toujours que le ski de rando ça tue, que la natation ça muscle. Ce sont mes copines (et je les aime !). Il n’empêche que pour le moment je ressemble plus à un « doudou ramollo » qu’à une bombasse.

Comme les coachs le disent parfaitement bien, il faut s’attacher aux victoires et non aux défaites. Alors oui, des victoire en 9 mois il y en a eu:
– Je suis une maman géniale, qui manque certes d’humilité, mais géniale quand même.
– J’élève avec Patate* une petite fille exceptionnelle. Je n’en dirai pas plus parce que je vais encore manquer d’humilité, cependant,  nous avons cette immense chance d’avoir un bébé génial (comme sa mère….)
– Mon couple a survécu à la 1ère année de la naissance (comprendront celles qui comprendront)
– J’ai lancé et atteint des défis sportifs de gainage et de squats…

…Nous y voilà ! Ce que j’aime en fait ce sont les défis (et ceux qui connaissent Patate ne seront donc pas étonnés que nous formions un couple).
J’ai bien constaté que je n’étais pas la seule.
Alors je fonctionnerai en défis de courte durée pour inscrire ma nouvelle vie de maman sportive dans la durée.
Je fouinerai pour vous et moi (pour moi et vous plus exactement) les bonnes idées. Les squats et le gainage c’est fait, mais Google regorge de bonnes idées, comptez sur moi pour les trouver!
En plus ça tombe bien, tous les magazines féminin à partir de ce mois ci s’y mettent aussi (la bonne excuse pour acheter Biba, ELLE, Glamour, Marie Claire et Voici en même temps) !

Keep connected, dans quelques jours un nouveau défi sur macalifornie.com

PS : Ce qui serait chou de votre part c’est que vos commentaires et vos participations vous les fassiez sur ce blog. En effet, mon autre défi aussi, c’est d’animer un blog, de le faire vivre, d’avoir lecteurs, des fans et tout et tout (et celui qui me dit que là aussi j’ai échoué cette année, il sort !).

*Merci Paul Auster  – Moon Palace
** se référer aux articles précédents pour savoir pourquoi j’appelle Benoit « Patate »

Moi je veux vivre en théorie….

…Parce qu’en théorie tout est facile !

En théorie, c’est facile de partir rejoindre tous les jours Patate* en vélo hollandais. Il n’y a que 6 km pour faire Annecy-Le Paradis**. En théorie c’est génial et magnifique le long du lac et en plus ça fait les cuisses.

Ok mais, on le gare où le bolide de 2m10 de long pour 1m de large? Ah oui quand même ! Dans le parking pardi !   Pour accéder au parking, dans un sens ça monte, dans l’autre ça descend, niveau piste rouge ! Tout ça bien-sûr avec bébé dans le bac devant qui me regarde avec des, yeux, que dis-je, des billes légèrement interrogatrices voulant exprimer un « heu….t’es sûre de toi là maman ? » . Bien-sûr Patate lui il trouve ça « easy » voir même il ne comprend pas qu’il puisse y avoir une si légère appréhension.

Le 1er trajet avec ce bolide aura donc été une épreuve dont je suis sortie grandie : j’ai mon permis tricycle. Prête pour les cuisses en béton (6km à l’aller les mêmes au retour chaque jour), en théorie. En pratique le vélo a crevé. La roue est hollandaise. Va trouver une chambre à air hollandaise à Annecy… Conclusion pratique : je maîtrise les dimensions de la roue du vélo, je sais- presque – changer la roue du vélo mais mes cuisses sont toujours aussi molles.

Pas grave, y’a qu’à dérégler le système des vitesses, le bloquer à la vitesse 5 (soit la plus difficile) et c’est tout bon, je ne peux plus changer les vitesses, je pédale en 5, je me fais des cuisses en béton sous la canicule !

En théorie aussi c’est facile d’aller nager tous les jours 1km… Oui c’est facile. En théorie toujours c’est facile de faire 2km de stand up paddle tous les deux jours. En théorie on est tous d’accord que prendre une douche froide le matin rend la journée (et le corps) tonique. En théorie et sur la couverture de Biba, de Elle et de Cosmo perdre 2 kilos par semaine c’est facile.

Voilà pourquoi je veux vivre en théorie ! Depuis mon 1er billet je suis toujours aussi molle (mais bronzée quand même) avec 2 petits kilos en moins…

J’ai donc décidé de ne pas changer l’objectif, de toujours convier celles et ceux qui me suivent (vous avez le droit de dire où vous en êtes aussi) à une méga fiesta en octobre (d’ailleurs je prépare du rhum arrangé histoire d’avoir de quoi m’hydrater à la fin de l’allaitement) mais de changer quelques règles pour réussir un peu quand même parce que je suis encore au stade chamallow !

Le régime on ne change rien à quelques ingrédients près : je bannis les chips et le saucisson (exception faite au saucisson de Menthon) à l’apéro et le Magnum du goûter. J’évite aussi les croissants du matin parce que quand même j’ai un objectif .

Le programme sportif s’allège (comme moi en théorie) : vélo toujours vélo en vitesse 5, natation au moins 1 bouée jaune par jour (ici on compte en bouée jaune et selon certains la distance serait de 400m A/R selon d’autres personnes 200m). Moi je reste sur 400m ! Le stand up paddle c’est 1km minimum tous les 2 jours. A chaque km raté sans vraie bonne excuse (orage sur le lac en continu, visite aux copines loin du lac) je dois faire un don à chouchou de 10€ (qu’il pourra transformer en cadeau pour moi of course).

Voilà, 4 semaines entre la théorie et la pratique histoire de prouver que je suis juste normale et que l’arrivée d’un bébé ça bouleverse bien plus une vie de femme que ce que l’on imagine en théorie !

*Patate étant le doux surnom de chouchou puisqu’il trouve que chouchou c’est tout naze!

* le paradis c’est le NCY Sup Center

ps : vous noterez que je ne reviens pas sur la douche froide du matinIMG_6952

1 an

1 an sans sport, 1 an pour construire une mini humaine : la concevoir (quelques minutes 😉 ) la fabriquer (9 mois et une semaine), la mettre au monde (un certain nombre d’heures sur lesquelles je ne reviendrai pas pour ne pas décourager les générations futures) l’accueillir, l’allaiter, apprendre les noms des nouveaux objets du quotidiens (turbulette, nid d’ange, tire-lait, liniment etc.)  gérer des nuits courtes, voire très courtes… Tout a commencé le 2 juin 2014, date du début de  grossesse (elle porte bien son nom celle-là). 10 jours après,  lors du jogging matinal, un si petit lumbago m’a stoppé net dans mon effort (ce jour là j’ai pensé que l’on ne pouvait avoir plus mal….en fait si).  Ce lumbago annonçait  le début  d’une série de petites et grandes douleurs (voir très très grandes).

C’est officiel et je l’assume, je ne fais pas partie de ces “happy few” qui trouvent la grossesse merveilleuse et épanouissante…Il faut en passer par là pour devenir maman. C’est fait, terminé, ouf!

Aujourd’hui je suis maman d’une merveilleuse petite fille que je nommerai tout simplement “bébé” (“parce qu’on ne laisse pas bébé dans un coin”). Elle est jolie, elle est gentille, elle fait ses nuits, je comprends ses pleurs, j’adore ses rires. Je suis maman. J’ai le ventre tout mou, mes seins sont des tonneaux de lait, avant j’avais des abdos, mes jambes sont aussi toniques que celles de ma fille, le temps disponible pour m’occuper de ma petite personne s’est réduit comme peau de chagrin. Je suis maman.

Je suis maman et je vis à Annecy. Annecy, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est la ville où, si t’es pas sportif t’es “zero”. C’est pas compliqué, “zero” tout simplement. Ta poussette tu la jettes si tu peux pas faire du roller avec. Si tu ne fais pas de ski, tu rentres à Paris!

Je suis maman, mon corps est tout mou et la balance m’annonce 9kg au dessus de mon poids idéal pour me sentir bombasse. Alors c’est decidé, le défi est lancé, j’ai 4 mois pour retrouver la forme d’une jeune fille (bébé et les gros seins en plus!).L’objectif est donc simple : -9kg et un corps tonique ou plutôt un corps tonique et -9kg (9 c’est psychologique pour ne pas dire 10 on est d’accord).

Mes conditions aussi : pas de régime pour quatre (très) bonnes raisons. La 1ère étant que je me suis privée pendant 9 mois d’apéros et c’est quand même le meilleur moment de la journée (et ne me parlez pas de la bière sans alcool sinon je vous la fait boire par les narines). Je me suis aussi privée de fromage au lait cru et c’est super rude quand on vit où je vis (oui Annecy c’est le sport ET le Reblochon… »In Tartiflette we trust » ça vous dit quelque chose?). La seconde excellente raison étant que j’allaite bébé et bébé a besoin de tout! La 3ème raison ultra connue du régime : tout ce que tu perds tu le reprends et ça c’est vraiment pas bon pour le moral! La 4ème vous la découvrirez si vous me suivez!

J’attendrai donc mon objectif grâce à un cocktail sportif : Stand Up Paddle agrémenté de natation (nage en eau libre svp = dans le lac d’Annecy) et de vélo (pour balader bébé nous avons acheté un vélo hollandais). Le pourquoi de ces sports sera détaillé bien sûr dans les prochains billets (un indice : rééducation périnéale ça vous dit quelque chose?) . Je suis accompagnée d’un kiné, mon petit frère et d’un coach, mon homme (celui qui est en parti responsable de ce corps tout mou!) et de toutes celles et ceux qui veulent se lancer un défi. C’est donc parti aujourd’hui! Si il y a des motivés pour me suivre je suis prête à organiser une mega fiesta au bord du lac le 3 octobre avec celles et ceux qui auront atteint avec moi leur objectif!

crédit : widiwici

crédit : widiwici

© 2016 macalifornie.com. All rights reserved.

Theme by Anders Norén.